Comment lutter contre les chenilles processionnaires ?

Environnement - Le 18/01/2019

Les chenilles processionnaires du pin envahissement votre jardin ? On vous explique qui sont ces petites bêtes et comment les éliminer.

Quelques semaines après son éclosion, la chenille processionnaire du pin se dote de soies urticantes et allergisantes qu’elle libère lorsqu’elle se sent en danger. Elles représentent un réel danger pour l’homme comme pour les animaux.

Que fait la ville de Nanterre pour éliminer ces petites bêtes ?

 

Le périmètre d'intervention

  • La municipalité intervient  uniquement sur l'espace public et dans les bâtiments communaux.
  • Sur les espaces gérés par l'office municipal ou les  bailleurs privés, la ville signale  les cas d’infestation. A charge à l'office et aux bailleurs d'éliminer les insectes.
  • Sur les espaces privés, il appartient  au propriétaire de régler lui-même le problème. La ville n'interviendra pas sur le domaine privé mais peut donner des conseils techniques si elle est sollicitée.

 

Les méthodes utilisées

  • Lorsque les cocons sont repérés assez tôt, ils sont décrochés à la main puis brûlés en conteneurs fermés.
  • Si les cocons sont repérés trop tard ou sont trop nombreux pour être retirés avant l’éclosion,  des pièges sont posés  pour capturer les chenilles. Le piège est une gouttière, reliée à un sac de terre, qui vient cercler le tronc de l’arbre. Les chenilles atteignant le sac s’enfouissent dans la terre comme si elles avaient atteint le sol. Les sacs sont récupérés régulièrement et changés jusqu’à ce que l’ensemble des chenilles aient été capturées. Ils sont ensuite brulés. Ces pièges ne contiennent pas d’appât chimique.
  • Dans un cas d’infestation très important sur un arbre, il peut être nécessaire d’abattre  l’arbre touché.
Partager sur Partager cette page sur Facebook Partager cette page sur Twitter